La gestion du personnel d’une entreprise requiert un sens de l’écoute, une attention au moindre détail ainsi qu’une connaissance approfondie des obligations et des démarches de gestion des ressources humaines. Cette troisième condition peut être plus difficile à remplir pour les entreprises de taille modeste. C’est la raison pour laquelle un nouveau type de service a fait son apparition pour leur fournir les conseils et des compétences d’un responsable RH chevronné : le DRH temps partagé.
Un DRH en temps partagé est un indépendant qui va ponctuellement fournir ses services à une organisation pour la gestion de ses ressources humaine. Ce spécialiste RH peut exercer au sein de sa propre micro-structure ou bien être missionné(e) par un cabinet ayant répondu à un appel d’offre.

Pour quelles missions intervient ce professionnel ?

Un DRH en temps partagé intervient pour répondre à une demande spécifique de l’entreprise cliente. Son rôle est d’assister le dirigeant ou le responsable RH pour l’accomplissement d’une mission. Il peut s’agir de la conception d’un plan de compétences afin de former membres d’une équipe ou d’un service ou encore de servir d’intermédiaire avant la tenue d’un référendum d’entreprise ou lors de négociations salariales. Un DRH officiant de cette façon peut être un consultant spécialiste d’un sujet précis (gestion des compétences, rupture de contrat, management de la qualité de vie) ou bien un ancien dirigeant des services RH ayant choisi de valoriser son expérience.
Les modalités d’intervention de ce DRH en temps partagé peuvent alors varier. Il peut être présent sur place une fois par semaine ou bien intervenir pendant trois ou quatre jours pendant un mois. Ses services font l’objet d’un contrat, comme pour un formateur ou un consultant indépendant, dans lequel sont précisés ses domaines d’intervention et les services qui lui sont demandés.

Pourquoi faire appel à un DRH à temps partagé ?

• Pour faire face à un surcroît d’activités de votre service RH. Il peut arriver qu’un dirigeant ait à faire face à une recrudescence de demandes de la part de ses équipes (congé, formation…). Pour accomplir ces démarches, le recours à un intervenant externe fournit une assistance précieuse à votre collaborateur responsable des services RH.
• En cas de besoin d’une compétence ponctuelle. L’assistance d’un expert en questions des ressources humaines peut ne concerner qu’une question précise qui n’est pas du domaine de compétences de l’équipe en place. Par exemple, une rupture conventionnelle peut nécessiter l’examen d’un expert ayant eu à traiter ce type de situation dans d’autres circonstances. Son expérience et sa connaissance du droit social leui permettront de fournir les réponses faisant défaut aux deux parties.
• Pour limiter les tâches administratives. L’embauche d’un nouveau membre est toujours synonyme de démarches administratives parfois fastidieuses. Pour y échapper, le recours à un DRH extérieur est aussi simple que celui d’un indépendant qui ne fournira qu’un devis et une facture


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *